• Attention vidéo longue ...


    votre commentaire
  • Dien Bien Phu tombé, la France s'est retirée d'Indochine après une guerre de neuf ans (1945-1954) qui aura fait plus 60 000 morts dans les rangs de son armée. Soit autant que le conflit américano-vietnamien qui allait suivre, et deux fois plus que le total des militaires français morts pendant la guerre d'Algérie.


    votre commentaire
  • Embruiné de cavillations et de prudence casuistique destinées à éviter la « stigmatisation », le discours sur les « séparatismes » (l'emploi du pluriel n'est évidemment pas anodin) prononcé ce vendredi à la mairie des Mureaux par Emmanuel Macron s'inscrit dans la longue liste des déclarations de principe non suivies d'effets, commises en pure perte depuis trois décennies au nom de la République, une, indivisible et laïque.

    Se féliciter comme l'a fait le Président de la République de succès fantomatiques en matière de lutte contre l'islamisme est une insulte à ceux qui sont morts, ont été blessés ou violentés ces dernières années par la sauvagerie venue d'ailleurs.

    Prétendre s'attaquer aux effets que l'on dit déplorer mais dont on chérit les causes, selon la formule célèbre de Bossuet, relève du pire mensonge carthaginois. Tant que la source même de la corrosion islamiste de la France ne sera pas traitée, les mesures supposées en réduire la malignité qu'envisage de prendre l'exécutif resteront, en effet, au niveau de l'emplâtre.

    Feindre de vouloir prendre à bras le corps la résolution du problème tout en laissant les tribunaux relâcher chaque année entre soixante et cent djihadistes et en continuant de confier, malgré la promesse d'un dispositif d'évitement des extrémistes, le contrôle des organisations cultuelles aux Frères musulmans est une escroquerie en même temps qu'un crime.

    Rêver à l'organisation d'un Islam de France « Islam des Lumières » est une faute majeure contre l'identité et la cohésion nationale française.

    Affirmer sa « détermination » face à ce que d'autres nomment pudiquement « communautarisme » en laissant se développer dans des centaines de cités arrachées à la France les « daïras » des caïds de la drogue et des imams salafistes est une arnaque honteuse.

    Décider de mesures aussi dérisoires qu'inapplicables — encadrement des écoles coraniques, contrôle des associations, renforcement de la laïcité et des normes « républicaines » à l'école, « neutralité » des agents des services publics, interdiction des certificats de virginité, création surréaliste d'un Institut scientifique d'Islamologie — dans des zones interdites à la police et dans une France soumise à la pression de la bien-pensance comme au laxisme des tribunaux est une plaisanterie.

    Non, l'islamisme n'est pas un séparatisme. Il est un impérialisme politique et religieux venu de la nuit des temps. L'immigration en est la vague porteuse. C'est à elle qu'il convient de s'attaquer non seulement pour l'endiguer mais pour procéder à son inversion totale, absolue, définitive.

    Tout le reste n'est que paroles éparses que le vent d'automne a déjà commencé de balayer.

    Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France


    votre commentaire
  • Les faux mineurs isolés, problème majeur de l’insécurité des Français

    L'auteur

     Ecrivain

    La présence de plusieurs milliers de « mineurs isolés » en France est devenue un problème majeur de l’insécurité des Français.

    Ce problème est reconnu officiellement par Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur. Il a promis « de se pencher » sur cette question. Une promesse, comme bien d’autres, qui ne sera pas tenue. Soyons certain « qu’il ne se penchera pas » au point d’y tomber dedans.

    Lors d’une précédente déclaration, Gérald Darmanin avait « ordonné » l’expulsion systématique des étrangers menaçant l’ordre public.

    Il sait parfaitement que « ses ordres » ne seront pas exécutés, qu’ils ne seront pas suivis d’effets, car il faudrait expulser des milliers d’étrangers qui « menacent l’ordre public », y compris de très nombreux mineurs isolés, ou soi-disant mineurs et isolés !

    Il faudrait également commencer par expulser les étrangers frappés par une OQTF « Obligation de quitter le territoire français », sanctions qui sont bien loin d’être appliquées.

    Selon « Sud radio » : En Ile de France, ils seraient des centaines de migrants isolés, pour la plupart venus du Maroc, à vivre de cambriolages et de vols à l’arraché.

    Une protection légale est ainsi offerte à ceux qui, parmi eux, fraudent sur leur âge, et ils sont nombreux à perturber la vie de certains quartiers en multipliant les délits. Le quartier de la Goutte d’Or, dans le 18° arrondissement de Paris, en est témoin. : « C’est tous les jours, tous les jours on voit de nouvelles têtes, ça vient et ça repart. Ils s’attaquent à tout le monde parce qu’ils sont drogués. Ils n’ont plus de cerveau, leur cerveau est déconnecté. Dès qu’ils ont volé quelque chose, ils se donnent rendez-vous et se partagent le butin et, quand ils refusent de partager, cela se règle à coups de couteau, ils s’entretuent », explique un serveur d’un bar du quartier.

    Un autre riverain témoigne : « Ils se mettent au bout du pont. Ils surveillent, cherchent leur proie et, quand ils l’on trouvé, ils attaquent. Même une petite vieille, il l’agresse pour lui voler son collier. On l’a vu plusieurs fois. Ce sont des mineurs qui dorment dehors ou, alors, ils ouvrent des voitures pour dormir dedans.

    Dans ce 18° arrondissement et ce quartier de la Goutte d’Or, on trouve environ 15% de ces mineurs isolés dans les rues. Les commerçants et les habitants sont désespérés : « Même la police est impuissante. Quand les policiers les attrapent, ils ont souvent plusieurs identités et ils sont aussitôt relâchés ».

    Une récente enquête du quotidien « Le Parisien » démontrait que ces mineurs isolés agressaient et volaient pour se procurer des drogues auprès des réseaux mafieux et des dealers.

    A la RATP les conducteurs sont confrontés régulièrement à ces agressions « toujours perpétrées par le même type de population », selon ce chauffeur, et il poursuit « cela fait plus de quatre ans que la RATP a créé un service pour accompagner les conducteurs de bus la nuit. Chez nous on appelle, par exemple, la gare de l’Est : la cour des miracles, c’est une autre France, c’est une autre vie. Pour une cigarette j’ai vu un homme se faire arracher un œil, avec un couteau de 28 centimètres, par un individu qui n’était en France que depuis un mois. C’est toujours le même type de population qui est impliqué, toujours des mineurs isolés, qui n’ont pas, pour un grand nombre, l’âge qu’ils prétendent avoir (Source : RMC – Bourdin Direct).

    L’Etat est dans l’impossibilité de protéger les citoyens français contre cette insécurité permanente, les lois ne sont pas appliquées et le laxisme des juges ne s’expliquent pas et cela pousse à l’exaspération et l’on peut comprendre qu’Eric Zemmour se soit laissé emporter par sa fougue. Moi-même je dois me contrôler quotidiennement et dans mes écrits et dans mes paroles.

    Tous les mineurs isolés ne sont certes pas des voleurs, des violeurs et des assassins, fort heureusement d’ailleurs pour la population française des quartiers où ils prolifèrent, mais ils sont trop nombreux à l’être et l’on peut craindre que ceux qui ne le sont pas encore ne le deviennent puisqu’ils sont laissés libres de leurs actions et de leur environnement.

    Depuis début 2020 on dénombre 6309 interpellations, soit déjà plus que pour toute l’année 2019, une augmentation de 42%, qui atteint même 51% à Paris.

    Ces mineurs isolés échappent aux poursuites judiciaires du fait de leur statut ultra-protégé et du laxisme de notre justice.

    Si l’Etat se montre incapable de protéger les Français, si les lois ne sont pas appliquées et si cette immigration n’est pas contrôlée, que l’on prenne garde car il se pourrait bien que, demain, ce ne soient pas seulement les paroles qui démontrent l’exaspération des Français !

    Manuel Gomez


    votre commentaire
  • Pr Laurent Toubiana epidémiologiste "Le masque ne sert à rien" Calvi interloqué



    votre commentaire