• Les sangsues du peuple

    Retraites dorées

    L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan
    Jacques Harant
      
    Au moment où MACRON diminue le montant des retraites est-il normal ce qui suit ?
     Elle a aujourd'hui 82 ans et l’État a d'infinies douceurs pour elle et les autres !

     L’ÉTAT dépense encore 43 000.00 EUR par an pour le personnel et les déplacements d’Édith CRESSON, 25 ans après son départ de MATIGNON.
    Vous vous rappelez d’Édith CRESSON ?

    Elle a été premier ministre sous François MITTERRAND de 1991 à 1992 !
    UN AN seulement.
    C'était il y a 25 ans.

    Aujourd'hui elle est bien évidemment à la retraite.
    Et pourtant, en tant qu'ancien premier ministre, l'’État prend en charge le coût de sa « voiture de fonction » et le salaire d'une assistante.
    C'est ce qu'a révélé MEDIAPART en février dernier, dans l'indifférence générale.
    L’ÉTAT finance encore les anciens premiers ministres.

    C'est le secrétariat général du gouvernement, un service dépendant de MATIGNON, qui gère les petits privilèges des anciens présidents de la République et anciens premiers ministres.
    Au nom de la transparence et du droit d'accès aux documents administratifs, garanti à tous citoyens par une loi de 1978, MEDIAPART a obtenu le détail de ces frais.

    Non sans mal.

    La demande a été faite au secrétariat général du gouvernement en janvier 2015, et sans réponse positive de sa part, MEDIAPART a dû saisir la CADA (Commission d'accès aux documents administratifs), laquelle a rendu un avis favorable à la transmission de ces documents.
    Une voiture et une assistante pour Édith CRESSON.
    S'agissant d’Édith CRESSON, pour l'année 2014, l'’État a dépensé 33 817.00 €
    pour rémunérer une assistante.
    Elle dispose également d'une voiture de fonction, achetée en 2007, pour un montant de 44 467.00 EUR.
    Pas vraiment le coût d'une Twingo.
    Quant aux frais d'entretien de sa voiture de fonction, l’'État a déboursé 4 233.00 EUR en 2014, ainsi que 5 189.00 EUR de carburant et 541.00 EUR pour l'assurance.
    Au total, hors coût d'achat du véhicule, l'’État a dépensé 43 780.00 EUR.
    Sachant qu'elle touche les RETRAITES liées à tous ses mandats (maire, député, commissaire européen), est-ce bien raisonnable de continuer à financer une voiture
    et une assistante à une femme de 83 ans sous prétexte qu'elle a été Premier Ministre il y a 25 ans ?

    Et c’est pareil pour tous les anciens premiers ministres.

     C’était le 1/4 d'’heure de vérité pour vous aider à mieux comprendre comment est utilisé votre argent et pourquoi il en faut tant ...

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :